Café du Commerce
Accueil > Blog > Archives 2006 > Fin d’été

Fin d’été

23-09-2006

Passé le 15 août, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais souvent l’été marque une pause, comme pour rappeler qu’il ne durera pas tout l’hiver, avant de remettre ça en septembre comme une dernière provocation avant l’automne.

J’aime bien, ces fins d’août pluvieuses où l’on retrouve des sensations, odeurs presque oubliées. Enfiler un sweat le soir. Marcher sous une pluie battante d’orage (l’avantage d’avoir un toutou à promener...) et sauter à pieds joints dans les flaques d’eau comme Gene Kelly en gueulant I’m singin in the rain sur les quais déserts. Parce que finalement, on n’est pas très nombreux à partager ce bonheur-là...

Et puis, s’enfermer tout l’après-midi dans le cagibi sous l’escalier du grenier (rebaptisé fièrement par les enfants Studio 41, bruitages et fonds sonores en raison des sons qui s’en échappent souvent...) en compagnie de Billie Hollyday, Stacey Kent, ou Eddy Louiss.

Compagnie aussi, de Jack Rose, un merveilleux feuilleton radiophonique dont j’avais heureusement l’année dernière, enregistré quelques épisodes, qui est rediffusé cette année sur Radio Suisse Romande.

Compagnie, enfin, de Jimmy... Non, Jimmy n’est pas l’organiste auquel vous pensez peut-être, mais un petit grillon mélomane, qui aime aussi bien Pierre Cochereau que Franck Sinatra, et à qui mes propres expérimentations dans le domaine du son (je n’ose pas écrire musique) ne font même pas peur. Qui aime comme moi l’obscurité de ces huit mètres carrés où s’entassent aussi archives photos, vêtements d’hiver, combinaisons néoprène, livres d’informatique, basse électrique, claviers et pédalier MIDI. Sans oublier les ordinateurs et ampli qui en font la seule pièce bien sèche et chaude, de la maison envahie par l’humidité du dehors... une sorte de fournil informatique pour grillons mélomanes et vieux cons solitaires.

Pour Jimmy, j’ai mis quelques miettes de pain sous l’armoire des vêtements. Je l’ai un peu taquiné ce matin pour la photo, mais c’est fini Jimmy, promis. maintenant tu pourras écouter ton jazz tranquille. Évite juste de te planquer dans un PC, je ne voudrais pas que tu passes à la moulinette dans un ventilo. Et puis le grillon grillé, ça doit pas sentir très bon.

Grillon