Café du Commerce
Accueil > Blog > Vie minuscule > Transplage -2

Transplage -2

11-07-2008

Je vous sens impatients, et inquiets, de savoir où j’en suis de mes bonnes résolutions et de mon entraînement pour la Transplage.

Alors en quelques mots parce que je suis pressé :

- la balade du chien à 8h : bah, c’est 9h mais le pépère ne s’en plaint pas, et puis 1h de plus au lit ma fois, ne fait pas de mal ;

- la piscine le matin : c’est pas possible, elle n’ouvre qu’à 14h30, et l’après-midi, je n’y vais pas, c’est plein de kids, on ne peut pas nager (du moins, c’est comme ça dans toute les piscines l’été...)

- les apéros : je m’y tiens. Un seul en une semaine !

- ne pas reprendre des plats, et diminuer le chocolat : je m’y tiens aussi, sauf quand Poune fait de la mousse au chocolat exprès pour m’embêter (mousse spéciale régime, qu’elle dit, comme les roses des sables la veille...)

- le demi-verre de rosé unique au repas : oui, sans faute jusqu’ici. Même pas mal !

- l’heure de nage en mer ou dans la Charente : ben, pas tous les jours tout à fait (il n’a pas fait beau, et heures de marées peu propices) et pas tout à fait une heure non plus, mais quand même... oui, presque. Et aujourd’hui, 4 km, du pont de Lacèpe jusqu’à la maison. Le plus dur, c’est de se jeter dans cette solution de boue et de flotte qui donne un peu l’impression de faire de la plongée spéléo, ou de nager dans une tasse de thé au lait. Mais ensuite que du bonheur, de voir les paysages familiers de l’autre côté des roseaux, et d’approcher les hérons sans les faire s’envoler.

Et puis, ensuite, rincer la combine (vous ai-je dit que c’était une Topstar), la voir sécher dans le vent (il y a toujours du vent, dans ce fichu pays), et puis ensuite un bon petit goûter pain-beurre-chocolat (là, ça compte pas, c’est pour reprendre des forces).

Alors, vous allez me dire, les kilos en trop, mauvais souvenir ? Trois éléments de réponse :

- La bonne surprise, c’est que la Topstar, si elle est très ajustée, est aussi très souple. Donc je rentre encore dedans, en rentrant le bide et avec un peu de talc. Pour sortir , par contre, il faut de l’aide !

- La deuxième bonne surprise, c’est qu’en montant sur la balance (ce que je ne fais que chez le médecin une fois par an, et encore pas tous les ans), c’est moins cata que ce que je craignais. Il faut dire que cette balance, c’est ma mère qui nous l’a donnée parce qu’elle est complètement farfelue, dans le bon sens. Mais ça me va.

- Selon cette même balance, résolument optimiste, mais permettant tout de même d’observer les variations, avec régime, et sport, j’ai pris en une semaine, 1 kg. Avec les cinq que je devais perdre, ça signifie donc que j’ai gagné 6 kg de muscles. Rien qu’avec de la volonté, mes petits bras et jambes musclés, et mes palmes Breier en fibre de carbone.

Donc, voilà : résolument, oui, la Transplage, ça va le faire. Sur ce, je vous quitte, on doit faire un apéro avec les voisins.

P.-S.

Après lecture de cet article, ma chère et tendre a voulu tenter, elle aussi, l’épreuve de la balance. Elle s’en sort bien, ma danseuse, mais m’a juste fait remarquer qu’il fallait tourner le petit bouton planqué sous le plateau avant de monter dessus, et amener l’aiguille à zéro. C’est comme les contrats d’assurance et de téléphonie, ces bidules, y’a toujours un truc caché. Donc pour ceux qui auraient tenté l’expérience de laisser la souris sur l’image, jusqu’à apparition de l’image alternative (c’est dire si on est moderne, merci SPIP), rajouter 5 kgs (de muscles) au résultat affiché.

P.S.-2 : pour les besoins de l’article et parce qu’effectivement c’est très pratique comme bloc-notes, j’ai fait les photos avec le petit compact numérique familial. Mais il va de soi qu’avec mon bon vieux pépère argentique, je vous aurais fait une bien meilleure photo, pour les raisons expliquées ici

Messages

  • Le poids superflu n’est pas un handicap … La preuve je traîne au moins trente kilos ! Il faut juste admettre que l’on ne sera en tête !

    J’ai commencé un décrassage … J’ai nagé à Barnénez avec un mal de gorge, et ça n’a rien arrangé. La seule barge que j’ai vue pour m’arrêter était celle de l’arrivée ! Les louzous ne m’ont pas encore guérie … Donc re-médecin, tantôt, 6 jours d’antibiotiques … Il a vite compris qu’il valait mieux me guérir avant …
    Je ne m’entraîne pas toute l’année pour être une loque pendant les vacances.
    Si le temps le permet, je vais me préparer en vélo … Il faut que je parle à la bande du GSMT de cet échange virtuel.

    PS : Jean n’est pas branché informatique.

    Voir en ligne : La Dame de Nage

  • J’ignore certes les plaisirs aquatiques mais je peux très bien imaginer ta joie de retrouver la mer à l’approche de cet événement, et puis la Bretagne est si belle que ce sera sans nul doute une grande fête pour toi.
    Je voulais donc t’encourager d’ici, depuis la région parisienne. J’y penserai samedi prochain.
    JFP