Café du Commerce
Accueil > Blog > Vie minuscule > Je suis mort, qui qui dit mieux

Je suis mort, qui qui dit mieux

Jacques Bon est décédé

05-04-2010

Ce n’est pas à proprement parler un rituel, mais je le fais régulièrement depuis l’ouverture de ce blog en 1998 : vérifier que dans Google la recherche « Jacques Bon » amène bien au Café du commerce, et à quelle position dans les résultats.

Jusqu’à aujourd’hui et depuis les origines c’était constant : le premier lien était toujours celui de la Manade Jacques Bon en Camargue, suivi en second, du Café du commerce. Enfin, jusqu’à ce que j’aie eu l’idée saugrenue de retirer mon nom du titre SPIP du site il y a une semaine, ce qui nous a fait disparaître aujourd’hui, purement et simplement de Google. À moins que ça ne soit une censure des chinois. Et comment rattraper ça maintenant ?

Pour être exact, à une époque j’ai quand même dû céder la seconde place à un autre homonyme, député MoDem en campagne. Son blog semble avoir fait naufrage en même temps que son parti, puisqu’il n’apparaît plus non plus dans Google. Ce monde est impitoyable.

Toujours est-il, qu’hier le Cafcom était encore présent dans Google, mais derrière une kyrielle de liens sur le même thème : Jacques Bon est décédé.

Ça m’a fait un peu drôle de le voir écrit comme ça, parce que j’ai quand même pensé en premier lieu qu’on parlait de moi, et je ne savais pas être mort. Bon, c’était le dimanche de Pâques : j’aurais pu à la limite être ressuscité, mais quand même j’aurais dû m’en rendre compte, et ne pas l’apprendre par Google.

J’ai cependant assez vite compris qu’il s’agissait de l’autre Jacques Bon, mon Eddy Merckx à moi, dont je suis depuis douze ans le Poulidor. Et ça m’a attristé, parce que si nous n’avons jamais eu de contact, forcément cela créait un lien entre nous, et que cette rivalité internet était toute innocente (surtout pour moi, qui ne dépend pas de mon site pour faire vivre une entreprise, et payer le personnel qui y travaille).

Enfin quand même, c’est le genre d’anecdote qui interroge. Déjà cette semaine j’avais réalisé que désormais j’ai l’âge d’être le grand-père de mes élèves. Et voilà que maintenant je lis partout sur le Net que je suis mort, par homonyme interposé. On a beau se réveiller vivant, il en reste quelque chose le lendemain, de ce « Jacques Bon est décédé. » On n’a pas l’habitude, vous comprenez.

Des « Bon », dans le coin, c’est pas ce qui manque : rapport à l’arrière-arrière et peut-être encore arrière grand-père Zacharie, qui avait quitté son île d’Oléron natale pour venir faire le cantonnier à Rochefort, et qui avait eu neuf enfants (neu-z-enfants, dit-on dans la famille) de son premier mariage. Du second, on ne sait pas : un vieux cousin passionné de généalogie espère par lui nous faire cousiner avec Pierre Loti. Mais dans tous les cas cinq ou six générations plus tard ça fait nombre.

Des « Jacques Bon », il semble que l’on soit au moins quatre dans le département, dont un pas loin d’ici, qui porte en plus le même second prénom que moi. Mais je ne les connais pas, quand le Jacques Bon de la manade, c’était un peu mon alter ego internet.

Je pense que mon départ sera plus discret. Déjà disparu de Google, je n’ai pas reçu un seul mail affolé, ou de condoléances en 24 heures. Je ne suis pas une célébrité locale, ne porte pas de belles moustaches ou un chapeau de gardian. Je n’ai pas une Manade, ni un hôtel de charme, ou de luxe, en Camargue. Juste un vieux clébard qui perd ses poils, et une vieille baraque un peu bancale, mais au bord de l’eau quand même, et avec un beau piano. Je ne sais plus monter à cheval, mais ai une fille qui se débrouille très bien sur cet animal dangereux derrière et devant, et inconfortable au milieu.

Juste un blog que personne ou pas grand monde ne lit, dont les pages disparaissent dans les milliards de téraoctets du même type, et dont il ne restera évidemment rien d’ici quelques années et même bien avant.

Autant se faire tout de suite à cette idée, et qu’elle soit douce : Jacques Bon est décédé ; je me suis réveillé physiquement vivant aujourd’hui, mais mort numériquement. Enfin dans la vie réelle, il fait beau, c’est pas trop tôt, et demain sera un autre jour.

(Photo : avec la complicité de l’ami Bayard).

P.-S.

Bon, trois jours après, retour à la deuxième place dans Google : "il ressuscita le troisième jour, conformément aux écritures".

Mais ses proches de lui faire remarquer que décidément, Hippolyte Bayard noyé était quand même plus mince, et que donc, il ferait bien (le ressuscité) de prendre un peu plus souvent le chemin de la piscine.

Messages

  • juste.. juste vivant..
    et juste plein d’élans encore..
    et là, alors que quelques colères me prenaient..
    vous m’avez fait sourire.
    merci monsieur.

    • pas d’accord, lors de ma recherche sur google t’étais le 3ème alors c’est pas si mal.
      Et à propos d’Higelin coté par un autre de tes amis, as-tu entendu sa fifille Izia Green Egg grill

  • ouais Bon (Jacques), les algorithmes googlisants ça se travaille comme le reste ! dans spip y a des keywords et tout ce qu’il faut pour que les robots robotent, nonobstant notre patronyme (quand je me cherche sur amazon c’est pas triste non plus : heureusement qu’il suffit d’appuyer le bouton off pour se retrouver soi-même en toutes circonstances)

  • Ben mon pauv’vieux voilà aut’chose
    .....
    J’ai perdu monâme en ch’min
    Qui la retrouve s’la colle aux choses
    Mais.......
    Jamais plus personne ne vient
    M’emmerder quand je m’repose......

    Merci Jacquot, ça m’a remis du Higelin dans la tête. JB

  • Tant que vous êtes vivant, puis-je vous demander un service (même pas funèbre) ?
    Félicitez Hugo pour sa première place sur le 12 km aux Sables d’Olonne. J’admire …
    Puis-je m’octroyer la fierté de dire que j’ai nagé (loin) derrière lui à Perros Guirec ?

    Par contre vous semblez mort pour la nage avec palmes … puisque je n’y ai point lu votre performance ! [J’ai peut-être mal lu] Ressuscitez le 24 avril !

  • Bon faudrait voir de ressusciter un peu là-dedans...
    Tu vas bien Jacques ?

  • Poussière, tu n’es que poussière et sur etc.

    Que d’émotions.

    Philippe

  • ah non je suis pas d’accord, lors de ma recherche sur google t’étais le 3ème alors c’est pas si mal.
    Et à propos d’Higelin coté par un autre de tes amis, as-tu entendu sa fifille Izia ? drolement bien,
    biz

  • ho ben ce serais dommage que tu sois mort t as l air ( peut etre la chanson) d etre sympa,moi je suis tombee sur ton truc (blog je crois) en voulant dire à google que j etais reveillee.faut pas chercher tant que tu te sent bien etre mort ou pas c est le principal.Aller bonne continuation.