Café du Commerce
Accueil > Blog > Archives 2006 > Encore la Pierre Saint-Martin

Encore la Pierre Saint-Martin

10-05-2006

J’en ai parlé plusieurs fois déjà, de cette vieille passion pour la spéléo, et notamment pour le gouffre mythique de la Pierre Saint-Martin.

Il y a exactement un an, j’ai passé quasiment une semaine à numériser le bouquin du même nom, de Haroun Tazieff. Reconnaissance optique de caractères, relecture, édition sous LaTeX... Puis, contacts avec Mme France Tazieff, une dame tout à fait charmante et sensible au fait que ce livre puisse continuer à vivre (épuisé ne signifiant pas, qu’un livre n’a plus rien à dire).

Et depuis trois jours ça y’est, avec l’accord aussi de l’éditeur Arthaud, le livre est à nouveau disponible là où il se devait de figurer, sur le site de l’Association de recherches spéléologiques internationales de la Pierre Saint-Martin (ARSIP).

Évidemment je n’en suis pas l’auteur. Encore moins ai-je participé à cette belle aventure qu’est l’exploration du massif de la Pierre. Et pourtant ce simple fichier PDF est un peu mon enfant, et m’a permis de rencontrer (virtuellement pour l’instant) les hommes qui continuent l’oeuvre entamée il y a un peu plus de cinquante ans par Georges Lépineux et Marcel Loubens, et dont j’ai déjà pu apprécier, qu’ils étaient les dignes héritiers de leurs ainés.

Heureux, d’avoir pu rendre à Tazieff ce petit service posthume, en échange de tant d’heures de rêve. Heureux, à la pensée que d’autres gosses, peut-être, vont pouvoir plonger à leur tour dans les entrailles de la montagne, suspendus comme à l’époque héroïque, par un filin incertain, dans un baudrier inconfortable. Vont être confrontés, peut-être pour la première fois aussi, à la mort d’un ami, l’odeur du sang séché après une nuit de mauvais sommeil, et malgré tout, continuer, sous Lambarène, l’exploration des salles découvertes par l’ami disparu.

Le Gouffre de la Pierre Saint-Martin c’est cela : plus qu’une histoire de spéléo et d’exploration, plus qu’un témoignage sportif ou journalistique (il fallait bien, aussi, payer les frais et pouvoir aider la veuve et les enfants de Loubens) une histoire entre les hommes et la pierre, ou plutôt la Pierre.

Heureux, que les spéléos de la génération Dressler (techniques descendeur-bloqueur etc.) puissent retrouver ce texte qui est aussi leur histoire.

Le Gouffre a désormais sa page sur ce site. Et l’aventure continue...

Tazieff PSM

P.S. : deux heures après mise en ligne, j’apprends le décès la semaine dernière, de France Tazieff. Elle avait été comme je l’ai dit, tout à fait amicale dans ce projet. À toute sa famille et proches, j’adresse mes sincères amitiés.