Café du Commerce
Accueil > Blog > Archives 2006 > As slow as possible

As slow as possible

15-01-2006

Il y a des fois des infos qui amusent, dérangent, rassurent et font du bien finalement, dans ces temps troublés.

Ainsi un message reçu hier sur une liste de diffusion, concernant le John Cage orgelprojekt. Sans doute avez vous entendu parler du compositeur, peintre et philosophe John Cage, au moins pour sa fameuse pièce pour piano "4min33" qui consiste en un silence de cette durée précise, à l’issue duquel le pianiste referme le couvercle de son instrument et quitte la salle. Peut-être aussi, comme moi, n’en connaissez-vous pas beaucoup plus sur John Cage.

Il se trouve que Cage a composé, en 1985, une pièce pour orgue, Organ2/ASLSP, qui doit être jouée As slow as possible. Comment interpréter cet aussi lentement que possible ? En 1997, donc cinq ans après la mort de Cage, une équipe de musiciens, musicologues et philosophes a tenté de répondre à cette question. Leur réponse a été que la pièce pouvait durer indéfiniment, ou du moins la durée de vie d’un orgue, et tant que les conditions nécessaires (paix, maintien d’une vie créatrice) le permettent.

Ils ont aussi proposé que l’on pouvait raisonnablement faire remonter le début de l’oeuvre à 1361, date de construction du premier orgue à clavier de 12 notes (tel qu’on les construit toujours) à Halberstadt... soit 639 ans avant l’an 2000, date à laquelle ils ont entrepris la construction d’un nouvel orgue, pour jouer la fameuse pièce de Cage.

Si tout se passe comme prévu, cet orgue sera achevé en 2009, et la pièce se terminera en 2639. Il y a quelques jours une note a changé, on a ajouté pour cela un tuyau à l’orgue (écouter).

Voilà. À l’instant où vous lisez, l’orgue d’Halberstadt joue toujours le même accord. Je sais, c’est idiot, futile, ridicule peut-être. Moi je trouve qu’une musique qui se joue à l’échelle du temps non pas planétaire, mais déjà de l’humanité, c’est un signe encourageant pour ce début d’année si triste par tant d’autres aspects.

Orgelseitlich