Café du Commerce
Accueil > Photo > Ces petites choses > Robert Charroux

Robert Charroux

11-05-2015

Un peu plus haut dans la même rue habitait Robert Charroux, écrivain voyageur très connu dans les années 70. On avait quelques uns de ses livres à la maison (Le livre du mystérieux inconnu, Le livre des mondes oubliés) au double titre que c’était un client du garage et une personnalité locale. Ma mère m’avait emmené lui rendre visite un jour quand j’étais gosse, parce que je m’intéressais à l’archéologie et rêvais d’en faire mon métier. Elle m’avait bien prévenu qu’il était un peu particulier, de l’écouter et surtout ne pas le contredire.

Nous fûmes bien reçus dans une maison mystérieuse, sombre, compliquée, remplie d’objets insolites souvenirs de ses voyages. Le bonhomme était effectivement un peu bizarre, il nous parla tout le temps du complot des scientifiques officiels qui cherchaient à étouffer la vérité que lui connaissait sur les extra-terrestres, l’Atlantide, Nacza, les pierres de Glozel.

Je me souviens que nous étions sortis contents de la visite mais un peu soulagés de retrouver l’air du dehors.

Pourquoi j’ai photographié cette maison plutôt que la sienne en face ? Pas trouvé de composition qui me plaise sans doute, ou une voiture devant, et celle-ci était à l’abandon. J’aime bien les maisons abandonnées, ça permet de rêver qu’on va les racheter et les retaper, même si on n’a pas un sou et qu’on n’est pas capable de poser une tringle à rideaux chez soi.

JPEG - 153.6 ko
Charroux, Vienne, septembre 2014

Photo(s) J.Bon, licence CC-BY-NC-SA
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0